C’est quoi cette mode 2018 ?

mode-hiver-2018

Qu’est-ce que c’est que cette mode hivernale ? Un défilé de couleurs et de formes que personne ne pourra s’offrir ou souffrir de se voir porter ? C’est quoi ces tendances et comment s’en passer ?

 

Forcément, je regarde ce qui se passe dans la mode

J’aime chercher des formes, des couleurs. J’aime regarder le travail des couturiers (parce que je rêve de faire une couture droite, par exemple). Mais pas parce que je rêve d’y perdre l’équivalent d’un loyer. La mode dans les magazines me dépasse…

Il y a quelques mois, j’ai eu le plaisir de répondre aux questions de Marjorie Elich, chroniqueuse de Femmes d’aujourd’hui. Elle recherchait des lectrices afin de les interviewer sur leur univers. Elle m’a demandé en fin d’entretien pourquoi je lisais Femmes d’aujourd’hui, et je lui ai répondu que c’était l’un des rares magazines qui ne me donnaient pas la sensation de s’adresser à des femmes (jeunes-filles ?) qui n’existent pas (ou peu ?). Car je ne sais pas pour vous, mais personnellement voir les magazines qui proposent des boucles d’oreilles ou des chaussures à 800€, ça m’interroge… C’est quoi cette mode, franchement ?

mode-2018

Quand je vais au Delhaize, je suis plutôt Balenciaga.

 

Le diable s’habille comme il veut

Attention, ne me faites pas renier la scène magistrale du Bleu dans Le diable s’habille en Prada. J’aime les concepts et les créateurs. J’adore qu’une poignée de créatifs puissent s’éclater en dessinant des choses éblouissantes que des génies de la couture vont réaliser. J’aime qu’il existe une place pour tout ça. Si j’étais capable de les réaliser, je dessinerais encore plus de modèles de robes improbables que je ne l’ai fait jusque maintenant 😉 Alors c’est quoi le problème que j’ai avec la mode ? C’est que des fashion editors ne pensent pas à la mettre dans des pages Inspiration de leur magazine.

Je ne suis pas un cintre

Ni cintre, ni malade.

On nous rebat les oreilles avec tout ce qu’on n’est pas censées être (voilées, épilées sous les bras, sous-payées, allergiques au sport…). Tout et son contraire. Mais ce qui me déprime, c’est de voir une jeune-fille de 8kg qui porte des fringues en faisant la tête. Hier soir, je surfais sur le site de Asos (fournisseur officiel de bottes dans ma maison depuis 10 ans). J’y ai vu un modèle portant une superbe chemise (un truc joyeux à froufrous, aux volumes dingues. Magnifique). En regardant plus attentivement le visage de celle qui le porte, puis son corps, je me suis rendu compte qu’elle devait avoir 14 ans, 16 ans maximum. C’est possible ?

Combien sommes-nous à trouver ça malsain ?

Tant pour elles que pour celles qui comme moi sont plus âgées. Bien sûr le top en question pouvait lui convenir. Mais par défaut, je me suis aperçue que les modèles de tous les vêtements sur le site sont de plus en plus jeunes. Et je me demande si elles vont finir dans la section lingerie. Si elles vont… ou Quand elles vont. La maigreur recherchée pour présenter des fringues va se trouver dans une adolescence qui n’est pas mince : elle est simplement infantile. Et cette mine de mauvais convive… On l’inviterait à un repas à la maison : on ne finirait pas d’en parler une fois qu’elle aurait passé la porte… “T’as vu la tronche qu’elle fait ?”

mode 2018

Allure de la nouvelle copine de notre pote : au premier regard, on sait qu’on ne l’aime pas.

Mode mise en scène

Je ne voudrais pas non plus renier mon amour de la mise en scène, du spectacle. Ni, en l’occurrence, du Muppet Show….

mode

Et maintenant que la fête commence Sur le plus illustrissime fantastiquissime Superchantissime et muppetissime Show de tous les shows…

J’adore puiser des idées dans ces accoutrements aux couleurs inspirantes. J’aimerais juste une mode adaptée aux autres styles. Car ici, nous parlons aux femmes qui ont un style Créateur (c’est à dire que ça ne doit pas correspondre à votre morpho, ni vos couleurs, ni à rien sauf votre audace et votre goût pour le melting-pot vestimentaire). Moi j’aimerais une mode qui pense aux femmes qui ont un corps en H, ou qui ont un souci avec l’épaisseur de leurs bras. Une mode pour les femmes qui ont vécu un truc difficile et ont besoin de vie aussi : on leur donnerait des astuces comment porter des couleurs, comment s’amuser tout en se sentant puissante, élégante, magnifiée de la manière qui leur plaît.

Une mode pour les bohèmes ou les casual, une mode pour les femmes Été qui s’épanouissent dans leur rôle de conciliatrices ou celles qui ont besoin d’un coup de peps pour s’imposer au boulot.

Enfoncer des portes ouvertes

Bien sûr vous saviez déjà tout ça et j’enfonce des portes ouvertes. En plus, on est toujours plein de contradictions. Je regarde ces photos de mode, et j’aime voir ces matières, ces mélanges chromatiques. Les motifs, les superpositions. Mais l’appel lancé n’est toujours pas assez répandu pour qu’il soit entendu, vraisemblablement.

On veut bien du style, de l’inventivité. De la narration même.

c'est quoi mode

Une bande de jeunes qui s’éclatent.

 

Quoiqu’il en soit, il est inutile de nous jeter PAR DÉFAUT à la figure autant de photos:

  • de jeans marbré dont on ne voulait pas quand on avait 15 ans,
  • du lycra fuchsia qui épouse les bourrelets
  • des clapettes en chaussettes…

Comment se passer de la mode ?

En choisissant des éléments qui nous vont bien. Qui osent, qui pétaradent SI ON VEUT. Qui respectent notre personnalité, notre âge. Par exemple, notre mode de vie aussi, tant qu’on y est. (Conduire avec des talons de 12 cm pour aller dans le gravier de la cour d’école rechercher notre enfant dont on portera le cartable : mon œil !). La meilleure façon de se passer de la mode, pour moi, c’est de la mettre sur la même étagère que nos livres, nos CD/vinyles, nos tableaux, nos Quotes bonheur… Bref : sur l’étagère de l’inspiration. Mais pas sur celle de la norme.

En fait, nous pourrions n’appliquer à nos vies vestimentaires que les concepts des fashion editor et ne retenir que cela de la mode : quel personnage je joue, quelle aventure est la mienne. Quel style incarne ce que je veux incarner. Quelle mise en page pour mon carnet de voyage personnel… (*)

(*) : ça me fait penser : tu connais le carnet de La fille voyage ?

Rejoins-nous

Le 12 janvier commence un défi Fringues de 21 jours. L’idée est de s’y amuser avec un défi vestimentaire journalier. C’est gratuit. Tu n’as qu’à demander à entrer dans le groupe privé.

Certes, il y aura des photos de cintres malades 😉  Même des photos de fringues importables. Mais j’espère que dans la moyenne, tu y trouveras ce que j’ai voulu y mettre : de l’amusement, des astuces relooking, et du partage entre femmes.

Pourquoi c’est gratuit ? Parce que c’est comme ça. C’est cadeau. Ça fait plaisir.

Pourquoi je t’invite ? Parce que si j’ai créé un terrain de jeu communautaire, c’est pour le plaisir de vous voir interagir tranquillement.
(je suis de ces personnes qui aiment le bruit autour d’elles pour s’endormir 😉 )

Allez, sur ce, je te laisse avec cette astuce toute simple : une tenue très cool peut prendre de l’allure en soignant ton maquillage et ta coiffure. De plus, ici, on ajoute même un classique tel que le chemisier (blanc si cela te va, blanc cassé sinon) sous un pull large, pour raffiner le mélange des styles. Pour aller à un RDV pro, il suffirait de troquer les boots contre un escarpin (avec des bas en hiver parce que les chevilles aussi ont froid en hiver, souviens-toi) et éventuellement un accessoire classique.

 

mode-hiver-2018

 

 

 

Related Posts

Discussion about this post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *