Du coaching à l’équipe … Mes synergies féminines

C’est la première fois que j’écrivais un communiqué de presse qui ne parle pas de quelqu’un d’autre. La première interview à laquelle j’allais répondre personnellement, pour parler du programme de coaching à distance de Bloomday. Quelle étrange sensation : partager son propre projet, parler de soi. Je n’ai pas pu m’empêcher pourtant de parler d’Elles, mes manageuses énergiques, mon équipe indépendante.

Femme entreprenante

Pour lancer son propre projet, une entreprise doit communiquer. J’ai donc communiqué à la presse la préparation d’un programme de développement personnel en ligne Bloomday.

Découvrez le programme de coaching de développement en ligne !

Bientôt un programme de coaching personnalisé à distance de 21 jours

 

Pour mon plus grand bonheur, une charmante journaliste m’a proposé un rendez-vous. J’allais pouvoir déverser mon enthousiasme au rythme des questions d’une pro de la presse. Ça m’a fait l’effet d’une thérapie express : un moment privilégié entre tous les membres de mon équipe intérieure :

  • l’administratrice, la Directrice
  • la rédactrice, la graphiste
  • la coach, surtout, parce que on est là pour elle
  • l’ancienne coordinatrice, éducatrice, formatrice, gérante, responsable de projet et d’équipe
  • la chargée de communication
  • la patiente impatiente, qui revoit tout son parcours et se dit “mais nom d’un chien quelle chance j’ai”
  • la stagiaire qui va faire le café

Les coulisses

coaching-equipe-namur

Et si on parlait des autres aussi ?

J’en ai écrit des dizaines, des communiqués de presse. Et parfois pour des sujets graves, tendus, qui nécessitaient de la délicatesse et le plus possible de diplomatie. Plus souvent pour des sujets joyeux, rieurs, générateurs de bonheur. Mais là, le sujet était donc mon équipe interne, et notre travail. Moi, moi, et moi-même…

 

Soudain, l’une d’entre moi a pensé :

HEEEEE, c’est l’occasion de parler de Amandine, de Isa, de Aude !

(Vous avez sûrement identifié la coupable dans les bullets points ci-dessus…)

Alors on a parlé un peu de Aude

therapie-namur

J’ai parlé à mon aimable visiteuse de Aude, a.k.a. La fille voyage, avec qui nous allons réaliser un ebook de conseil en image.
Aude est illustratrice, elle a été bien médiatisée ces derniers temps grâce à son ebook “L’art de voyager seule quand on est une femme”.
France Inter, Nouvel Obs, L’Express… Aude réussit brillamment son parcours de blogueuse voyageuse illustratrice. Elle m’avait aussi gentiment invitée sur son blog pour que j’y donne du conseil image dans un article.

Encore un ebook de relooking ? Noooon, pas un énième ebook de “Achète la robe à 500 euros et pèse 38 kg en été”. Nous ambitionnons de réaliser un outil créatif et drôle et réaliste et pratique pour les femmes qui calent devant leur garde-robe, et ne trouvent pas dans les magazines les réponses à leurs questions. Il contiendra les beaux dessins de Aude, qui en plus d’illustrer pratiquement la boite à outils donneront aussi de belles inspirations stylées d’ici et d’ailleurs.

Pour nous soutenir dans notre démarche de conception, nous avons lancé un sondage sur Vizir.com. Il est toujours ouvert car nous y récoltons toujours vos suggestions afin d’enrichir le sommaire avec vos idées farfelues. Cela vous prendra 3 minutes maximum : vous le faites ?

Puis on a parlé de Isa

gestion-conflit-namur

Isabelle Huart a créé CMagnifique et travaille la communication graphique avec finesse et intuition. Elle est attentive à la beauté qui se trouve en chacun et en chaque chose. Elle aime que les gens se réalisent et exploitent leur talent. Centrée sur l’humain qui se trouve face à elle, ses valeurs propres. Un bijou d’écoute qui traduit le tout en une image à communiquer au monde entier.

Avec Isabelle, nous préparons aussi un ebook : un livre adressé aux femmes indépendantes qui souhaitent gérer leur projet, ainsi que leur vie personnelle. L’ebook permettra de mieux s’y retrouver dans les outils de communication, car toute personne lançant son projet ne s’y connaît pas forcément. Il parlera également de coaching d’équipe et de vie, afin d’équilibrer la vie personnelle et les remous créés par une vie active de femme indépendante. Pour cet ebook, nous avons également fait appel à Vizir. Nous consacrer 3 autres minutes serait une sorte d’acte d’amour : vous le remplissez s’il vous plaît ? 😉

Ce sondage, comme le précédent, nous permet de nous confirmer (ou infirmer…) que nos contenus sont les bons, vous seront utiles, vous amuseront et vous aideront.

Et Amandine ?

coaching-de-vie-namur

Je n’ai pas parlé d’Amandine à ma chère journaliste, alors que c’était la première personne que j’avais contactée dans la perspective de mon interview. Pourquoi ? Probablement parce que j’avais déjà tellement raconté de choses… Peut-être parce que Amandine et moi n’avons pas encore de projet commun. (PAS ENCORE ! MAIS… )

Amandine propose des ateliers de techniques en relaxation. Dit comme cela, ce la ne vous informe pas sur son souci de reconnecter les gens avec leur propre corps, par le biais du massage. Cela ne dit pas non plus son attention pour les liens entre les personnes, les générations. Et puis, au-delà de tout, Amandine est une sorte d’ovni salutaire, le genre de personnes qui donne foi en les gens, leur potentiel, leurs ressources. Amandine, pour moi, est l’exemple même de ce que une femme qui se coache elle-même peut réaliser comme changement dans sa vie.

Pourquoi je vous parle de tout ça ?

couple-therapeute-namur

Coaching d’équipe improvisé

Après que mon intervieweuse soit partie, j’appelle Isabelle.

Je viens de recevoir la nouvelle : Vizir nous dit que nous allons, via Bloomday, être Vizirs de la semaine (le 22 juillet !)

Cela implique plus de visibilité pour mes deux sondages, et donc davantage de résultats, et donc davantage d’informations, de pépites dans le sacs à idées et demandes, pour nos écrits, graphismes et illustrations.

Je dis à Isabelle que je vais parler d’elle et de Aude et Amandine sur mon site -que vous avez la patience de lire jusqu’ici (merci)- et relancer le sondage.

Fidèle à elle-même, Isabelle me dit :

C’est quoi ton fil rouge ? Qu’est-ce qui te pousse
à parler de nous alors qu’un article de presse va paraître
pour parler de toi ?

Nous échangeons les pistes :

  • j’aime les femmes qui entreprennent des choses
  • tu aimes les gens très humains
  • j’aime les gens sérieux dans leur pratique
  • tu parles d’amies
  • le travail a toujours renforcé mes amitiés
  • tu as toujours aimer créer des réseaux
  • j’aime les gens qui se donnent les moyens de se réaliser
  • tu aimes les personnes qui sont cohérentes avec leurs choix

Etc. Etc.

Et l’article est sorti

Et vous pouvez trouver l’article dont je suis l’héroîne ici, sous le titre de : Marche, son expérience au service de votre vie.

Coaching à Équipe

coaching-management-namur

S’entourer de gens auxquels on veut ressembler.

J’affectionne les synergies féminines. J’aime particulièrement le pas de deux qui se fait entre les créateurs de projet : libres, indépendants, créatifs, visant toujours la culture de leur secteur et touchant parfois l’excellence. La passion qui se communique, la puissance que la motivation peut générer.
Partie de mes terres de coaching, je suis arrivée à l’île des électrons libres. Pleine de gratitude et de force.

A vous qui lancez votre projet, qu’il soit personnel ou professionnel, je souhaite de trouver des personnes inspirantes. De vous entourer de personnes qui partagent vos valeurs et vous dynamisent.

 

Et quand vous recevrez, heureuse, votre charmante journaliste, vous penserez à elles aussi. On parie ?

Bonus : Votre tableau d’inspiration sur Pinterest :

 

Pour aller plus loin (dans tous les sens du terme)

Il est une personne que j’aimerais compter parmi mes collègues d’indépendance. C’est Lucie Antoniol. Elle travaille à 30 minutes de chez moi. Je ne l’ai pas encore rencontrée, mais voici ce qu’elle dit de son travail de coach, et qui me donne tellement envie d’aller un jour faire une promenade socratique avec elle :

Grâce à Dialogism, le service de coaching socratique de Lucie Antoniol, vous pourrez tirer au clair ce que vous pensez à propos de ce qui vous intéresse. Socrate, le philosophe de l’antiquité, n’écrivait pas de livres, il ne savait qu’une chose, c’est qu’il ne savait rien. Mais il avait un savoir-faire précieux : il savait pauser les bonnes questions au bon moment. Comme les sages-femmes, auxquelles il aimait se comparer, il aidait les personnes à accoucher de leurs idées. Dialogism travaille dans cette tradition de pensée.

Related Posts
mode-hiver-2018

Discussion about this post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *