Mieux se connaître © Des ressources pour aller à la rencontre de soi-même (ou pas) - bloomday * Personal Branding & Soft skills

Mieux se connaître © Des ressources pour aller à la rencontre de soi-même (ou pas)

Mieux se connaître © Des ressources pour aller à la rencontre de soi-même (ou pas)

test se connaitre mieux

Se connaître mieux aide à gérer des moments difficiles, effectuer une transition de vie. Cela permet aussi de mieux communiquer avec les autres. Programme intéressant, déroutant, chronophage et enrichissant… Mais pour certains, c’est aussi un business lucratif, ou juste une méthode simpliste, sans grande envergure, ou dénuée d’humilité.

Question pour mieux se connaître

Quelles que soient les réponses que vous ayez données aux questions du test de notre page Facebook (©Munroe), voici le résultat de votre test de personnalité :

Vous êtes capable de vous impliquer dans une relation et êtes attentif à la manière dont elle vous permet de vous sentir compris. Vous aimez parler de ce qui vous touche et le partager avec enthousiasme, mais il vous arrive parfois de garder pour vous certaines choses. 
Votre énergie mentale est souvent mise à mal à cause de facteurs extérieurs et vous recherchez des solutions pour améliorer votre situation, même si vous n'utilisez pas toujours toutes vos compétences à votre avantage. Vous êtes ouvert aux discussions qui peuvent vous apporter des informations intéressantes et alors modifier votre réflexion. 
Vous avez tendance à être préoccupé par les autres mais il vous est nécessaire parfois de vous ressourcer dans le calme. Si quelqu'un vous demande de l'aide, vous le faites si vous avez l'énergie de le faire, mais peut-être pas immédiatement. Vous êtes capable de créer certaines choses avec facilité et pourtant il vous arrive de ne pas valoriser toutes vos capacités. 
La plupart du temps, vous vous concentrez sur des tâches essentielles mais vous aspirez à vous réserver davantage de temps afin de vous réaliser. Vous avez des doutes sur certains choix de vie que vous avez faits, mais vous parvenez à vous relever après des difficultés.

Ce texte a été créé en piochant des éléments d’horoscopes chinois de signes différents mais aussi… Quelques mots d’un site politique, des promesses de coaching quantique et des argumentaires de vente de produits de beauté. Il a suffi d’ajouter des adverbes et de formuler le tout de façon vague pour qu’il puisse nous concerner tous. C’est ce qu’on appelle l’Effet Barnum, ou Forer.

Cette vidéo devrait vous éclairer tout en vous divertissant

L’Effet Barnum joue sur notre envie de nous retrouver dans un portrait plutôt flatteur, que nous aurons plaisir à consulter, partager, … Il utilise des ficelles faciles à mettre en œuvre. Parfois il amène à des bonnes solutions (parce qu’il nous attire avec des émotions que nous aimons ressentir), parfois il nous fait nous complaire dans la consommation de prédictions magiques ou farfelues. (Je dis ça mais moi aussi j’aime les Fortune cookies et les citations sur les sachets de thé.)

Breaking news :
Notre raton laveur vous signale que de vraies ressources pour mieux vous connaître arrivent bientôt dans cet article. 

Pourquoi vous avoir joué ce tour ?

L’Effet Barnum nous fait faire des jeux sur Facebook (Par exemple, Découvrez que votre nom indien veut dire Généreux ou Rêveur, Franc ou Combattif ) et bon quelque part, c’est toujours sympa. C’est moins sympa quand on retrouve le copain Barnum dans le Développement personnel, dans le Marketing et dans le Recrutement. Hors il se trouve que ce sont nos 3 terrains professionnels chez Bloomday. Nous avons donc voulu attirer votre attention sur certaines pratiques dans chacun de ces secteurs.

Mais ! Vous d’abord ! Voici des idées de Tests pour mieux vous connaître

Votre envie de départ était de mieux vous connaître. Nous allons donc répondre à ce besoin avant tout. Nous aborderons plus loin quelques manipulations de cet effet qui nous paraissent soit jouettes, soit abusives.
Chez Bloomday, nous utilisons plusieurs outils dont quelques-uns sont mentionnés comme appliquant l’effet Barnum. Ils ont pourtant fait leur preuve quand on les a utilisés en profondeur. Voici quoiqu’il en soit quelques références qui peuvent vous aider, selon nous :

  • Via Character
  • Ennéagramme
  • Analyse transactionnelle
  • Fonctions cognitives
  • Conseil en image

En googlant ces noms, vous trouverez des ressources disponibles. Via character est un test en ligne qui vous aidera à mieux cerner ce qui vous donne l’envie d’agir. Les 3 outils suivants demandent de creuser même si des tests en ligne existent. Le dernier est une analyse d’image de la personne qui se conjugue entre questionnaire de préférences personnelles et particularités colorimétriques et morphologiques. Le conseil en image quant à lui est réalisé avec un spécialiste de la communication par la valorisation de l’image.


Nous pourrions développer le descriptif de chacune des ces ressources mais cet article sera déjà assez long. De plus, sincèrement, si vous voulez mieux vous connaître, autant vous y mettre de vous-même tout de suite. Cela demandera de toute façon un réel travail de compréhension de l’outil et de son potentiel, ainsi que de l’engagement pour ne pas vous contenter d’un effet Barnum.

Ho regarde, je suis Mauve 7, ça veut dire que je suis d’une grande spontanéité sauf quand je suis sur ma réserve. Tendre mais capable de franchise. Avec une attirance parfois inconsciente pour les défis qui me permettent de grandir.

Test Machin Truc – Effet Barnum garanti ©

Questions pour se comprendre

Tous ces outils, quand on les connaît, ont l’évidence du bon sens. Ce sont des clés à apporter à son trousseau. L’un n’étant pas meilleur que l’autre, ou s’il l’est, c’est en fonction des sensibilités. Que vous plongiez dans les fonctions cognitives de Jung et vous amusiez avec les profils MBTI devant Game of thrones (Jon Snow est-il un INTJ qui a mûri ?) ou que vous profitiez de ce concept pour améliorer vos relations de couple (Tu es Se dominant, je suis Se inférieur, il est donc naturel que tu me sembles maniaque et que je te paraisse bordélique) … Avec mesure, ces notions sont des grilles et des repères qui peuvent vous permettre d’avancer et de mieux comprendre vos forces et faiblesses. Elles sont censées ouvrir des portes et pas vous enfermer dans un rôle sans nuances.

Du temps pour se questionner soi-même


L’analyse n’est pas l’amie de tout le monde. En effet, certaines personnes se sentent plus à l’aise dans la sensation que dans l’étude approfondie, par exemple. Dès lors, un moment d’introspection avec certains de ces outils peut sembler ardu, voire impossible. Vous pourriez trouver un intérêt pourtant à en aborder plusieurs afin de croiser les informations et puiser parmi elles des solutions plus proches de vos besoins.

Rendons justice à ces outils qui ne sont QUE des grilles de lectures. Elles ne sont ni exhaustives ni suffisantes une par une pour cerner qui vous êtes.

Celui qui n’a rien compris

Dans la phase de documentation sur l’effet Barnum, nous avons trouvé un article mentionnant l’hypnose comme une possible manipulation. La démonstration portait précisément sur L’induction (moment durant lequel on favorise la relaxation). Sans rentrer dans le détail de la pratique, la démonstration faite dans l’article trahissait soit une méconnaissance crasse de l’usage de la position haute de l’hypnologue durant la phase de relaxation (ainsi que la méconnaissance de la technique en elle-même), soit simplement une mauvaise foi tout aussi nuisible. C’est le problème quand on survole quelque chose sans l’analyser : on en tire des conclusions partielles et potentiellement erronées. Ce gaillard prétendait dénoncer un Effet Barnum, le voilà se tirant une balle dans le pied. Quel dommage pour la pratique de l’hypnose ! Les gens seront heureux de découvrir le terme d’Effet Barnum (comme on aime découvrir tous les Effets, Points, ou concepts fashion comme les Dissonances cognitives et autres Polarisation). Mais ils auront piétiné un procédé efficace et naturel pour acquérir ce vocabulaire.

Développement personnel

Est-ce à cause de ces jugements hâtifs que les Rationnels ridiculisent le développement personnel ? Ou est-ce à cause de l’attitude de gourou de certains praticiens que le développement est si mal compris ?


Au mieux des convaincants, au pire des convertis.

Said everyone everywhere, mais en parlant de l’autre.

Il est vrai que dans certains cas, on vous fera pousser des croyances à l’aide de faux souvenirs induits. Ou on vous prédira un système de fonctionnement basé sur un questionnaire simpliste dont les questions auraient pu être interchangeables. Le praticien est peut-être très sincère. Mais la sincérité n’empêche pas d’être limité par ses propres croyances ou manières d’appréhender le réel.

– C’est bien fait ! Il l’a bien cherché !
– Vous êtes stupide. Même si c’est un imbécile, il y a des règles.
– Les règles ne s’appliquent pas pour des tyrans pareils ! Vous êtes vraiment un mouton.
– Je préfère être lucide et tempéré plutôt que d’être une hyène hystérique comme vous.

Echange typique entre une personnalité qui valorise la fin et une autre qui valorise les moyens.


Fuyez ceux qui savent trop, trop vite

On peut avoir plaisir à se laisser séduire par une personnalité charismatique. C’est peut-être ce dont on a besoin pour retrouver le goût à quelque chose quand on a perdu le goût du reste. On cherche même parfois son exact contraire intuitivement pour avancer dans ses objectifs. Mais méfiez-vous des solutions clé en mains. On ne peut pas deviner qui vous êtes à votre manière de vous gratter une oreille ou de déplacer une fleur.

J’ai déjà vu des pratiques où on place une personne en situation de stress.
Ce stress est nié car le dispositif a été créé pour convenir à certains profils mais pas à d’autres, et n’est même pas remis en question.
On fait faire une action à quelqu’un sous le regard des autres, en posant dès le départ une sentence (Si tu parviens à faire ceci, cela veut dire que tu es capable de cela.)
Devinez qui a cru à l’exercice. Devinez qui a ressenti un malaise d’avoir été jugé si vite sur une proposition qui ne lui ressemblait pas du tout. C’était déchirant. Cela renforce des rôles dans des groupes d’individus, et c’est tamponné par une sorte d’expertise opaque et inaccessible.

Ce manque de finesse et d’humilité peut renforcer de mauvaises croyances et de mauvaises relations entre les personnes. Mais il est facile de créer un cadre fermé pour renforcer un pratique, une autorité et donc une adhésion.
Je pourrais personnellement vous expliquer que puisque vous avez parfois des maux de tête, votre enfant intérieur de 7 ans a quelque chose à dire à votre maman de l’époque. TOUT LE MONDE a quelque chose à dire à sa maman de quand il avait 7 ans. #Barnum

Ce que nous voulons mettre à l’honneur dans cet article, c’est une approche qui évite la complaisance. Nous parlons ici de s’approprier le fonctionnement d’un outil et d’en tirer profit pour atteindre un objectif concret. En tout cas, pour ceux cités plus haut. Dès lors, vous pourriez déjà fuir un cabinet de consultation qui vous enferme dans un seul outil sans recul – comme s’il était la seule vérité possible. Ne sortez pas d’un endroit en vous disant qu’être Mauve 7 est votre seule réalité. Car ce qui a amené à ce résultat est le fruit d’une analyse situationnelle, liée à des expériences précises. Cela ne rend pas compte de la subtilité et de la variété de votre tempérament. La richesse est de mettre des mots sur des concepts, et de cueillir des astuces pour avancer. Si les réponses des Orange 3 vous éclairent : c’est très bien !

Je me souviens d'un test de plusieurs centaines de questions qui demandait d'apprécier (peu, normal, beaucoup) si je riais "souvent". Si je me dis que je ris régulièrement, mais que j'aimerais rire davantage : que dois-je répondre ?

Pensez aussi au fait que la subjectivité joue un grand rôle dans la relation. Même thérapeutique. Comment un extraverti peut-il appréhender le fonctionnement d’un introverti ? Comment un neuro-typique peut-il appréhender celui d’un atypique ? Nous nous dirigeons vers des gens qui nous ressemblent intuitivement pour nous aider à avancer. Ou vers des gens dont on a reconnu la capacité à regarder autrement des choses que nous sommes même incapables de dénicher en nous. Mais même en frappant à ce qu’on croit être la bonne porte, on peut obtenir de mauvais résultats…

Les dégâts des experts et des vite contents chez les atypiques

La psychanalyse a longtemps dit que l'autisme était dû à la mère déséquilibrée - coupable et entraînant dans son délire le père lui aussi coupable de ne pas l'empêcher de mal se comporter. 
Aujourd'hui, cette école continue ses méfaits et a encore une influence sur les diagnostics et traitements - alors qu'on sait grâce à la science que l'autisme n'a rien à voir avec ces interprétations.
Malgré la mise à jour du DSM-5 qui date de 2013 (!), on en trouve encore pour croire qu'un autiste est forcément à l'image du personnage de Rain man. Et parmi ceux-là, des hautains qui savent tout, ou des crétins qui préfèrent ne rien savoir. Il suffit de lire des témoignages, assister à des conférences ou visionner des documentaires pour voir les répercussions de l'ignorance sur la vie des gens, des familles. le sentiment de supériorité percole encore... Et l'ignorance qui en découle est devenu le meilleur allié des vite contents.

Mieux se connaître pour quoi ? Les applications possibles

Développement personnel : Soyez attentifs aux arguments offerts par la personne qui vous accompagne. Vérifiez sa posture : est-elle ouverte et curieuse, vous amène-t-elle à vous découvrir ou à coller à l’image qu’elle a de vous ?

J'ai eu un échange avec un professionnel des profils atypiques qui à chaque phrase me poussait à coller à son champs d'expertise. Rapidement, il a parlé de "Nous" en parlant des difficultés de ce profil particulier que "nous avions" lui et moi. Les attentes de nos interlocuteurs sont parfois déroutantes et trompeuses même si elles sont flatteuses ou rassurantes.

Si vous vous informez par vous-mêmes plutôt que de faire appel à quelqu’un, soyez attentif au fait que l’on compense parfois en cas de choc, de détresse. Il arrive en effet que l’on compense avec ce qui nous manque et que cela influence les résultats (l’intuition ressort, ou le sens pratique : car ils nous ont fait défaut et ce manque nous a amené dans une mauvaise situation). Par ailleurs, il n’est pas forcément judicieux de faire des test de personnalité en période de dépression ou de burn-out.
Marketing : Jaugez des émotions provoquées dans les messages publicitaires. Les neurosciences ont bouleversé la manière de voir le marketing, mais depuis Don Draper, on sait qu’on doit vous émouvoir 😉 C’est gai d’être ému ! Mais ça ne finit pas au tiroir-caisse pour autant. La communication est la seule manière de se faire connaître : autant qu’elle soit authentique. Il n’y a pas de gêne (nous concernant) à vous émouvoir en nous appuyant sur la réalité d’un service ou d’un produit. Ce sont les messages mensongers qui posent évidemment problème. (Bonus : une petite dose de message marketing plein d’amour ? Cliquez ici pour voir des vidéos publicitaires sur Youtube bien foutues : ALERTE CATCHY)
Recrutement : Certaines procédures de recrutement vous proposeront (fermez les guillemets) des tests de personnalité en ligne. Dans le meilleur des cas, vous discuterez les résultats avec le recruteur. Ces tests durent 10 ou 20 minutes et comportent quelques dizaines de questions. Au final ils ne révèlent que des tendances. Comme tout le reste, et comme toutes les techniques qui promettent de vous aider à mieux vous connaître en vous donnant des pistes. Ces tests peuvent facilement être faussés (Vous allez prendre soin de répondre ce qui vous aidera à visualiser votre Moi professionnel, ou en fonction de votre humeur, ou en fonction de la mission proposée…). Une question me taraude pourtant : pourquoi le recruteur ne passe-t-il pas le test afin de le publier dans son offre d’emploi ? Il serait en effet très simple d’informer dans les deux sens : « Voilà qui je suis/qui est mon entreprise, voulez-vous travailler avec moi/nous ? » Le travail sur la Marque employeur a de beaux jours devant lui.

On peut faire semblant de mentir en disant une vérité, pour rigoler.
On peut être incapable de se révéler en état de stress.
La personnalité est une chose : l’attitude en est une autre. Entre les deux, il y a les motivations à s’adapter.

Vous n’êtes pas un numéro.

Plan d’action pour agir

Maintenant que vous êtes sensibilisé à l’Effet Barnum et que vous avez compris l’utilité d’aller en profondeur dans l’utilisation d’un système :

  • Si vous êtes en burn-out ou en dépression : Allez voir un médecin. Ce n’est pas le moment de faire le mariole et ce n’est pas l’heure du test. C’est l’heure du repos et du soin.
  • Faites le test Via character, notez votre top 3 sur le miroir de votre salle de bain
  • Faites un test sur les fonctions cognitives de Jung (ou un mbti pour ensuite voir à quelles fonctions cognitives le profil qui en ressort est attribué : vérifier). Ensuite, tenez compte de votre âge pour découvrir à quelle phase vous en êtes.
  • Faites un test ennéagramme (vous devez l’avoir compris assez pour savoir que non, vous ne pouvez pas être 4w7), puis écoutez cet album magnifique créé avec des thérapeutes spécialisés en ennéagramme, conçu exactement pour que chaque type se retrouve dans sa chanson.
  • Si vous vous sentez piégé dans une relation qui vous diminue et vous fait douter de vous, jetez un oeil au triangle dramatique de Karpman, issu de l’analyse transactionnelle. Faites-vous aider à en sortir si vous vous y retrouvez. Vraiment.
  • Le conseil en image n’est pas du relooking : car ce n’est pas un coup de théâtre. Des ressources existent en ligne pour analyser la colorimétrie et la morphologie pour adapter votre garde-robe à vos spécificités. Mais c’est grâce à une consultation que vous pourrez valoriser des éléments pour communiquer différemment. (Dans le secteur professionnel, c’est parfois essentiel.)

Chez Bloomday, nous tentons dans toutes nos missions de faire profiter de notre expérience pour :

  • vous faire gagner du temps
  • vous rendre autonome
  • vous faire reprendre la main sur vos projets et votre développement.

Nous sommes 2 partenaires, nous sommes complémentaires et ouverts à l’influence. Soucieux de collaborer dans un cadre humain, authentique et heureux. Pour nous, pour ce qu’est ce « nous » Bloomday, le monde est rempli de solutions efficaces qui baignent dans le créatif et l’analyse. Si vous souhaitez voir un exemple de notre manière de mettre en oeuvre cet article, regardez cette vidéo sur la Marque employeur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *