Mon style, ton style, son style

Votre style vestimentaire n’a rien à envier au mien. Et inversement. Ça c’est ce qu’on dira pour  commencer. Mais admettons… Admettons deux minutes… Juste un tout petit instant… Que vous ne soyez pas contente de votre look et que vous souhaitiez mon conseil. Alors ce postulat de départ disparaîtra avec l’humilité. Et nous commencerons par tout revoir. Rien que ça.

Si tu aimes, c’est que c’est ton style.

Vous regardez autour de vous et toutes les autres femmes s’habillent comme vous. Vous avez les mêmes cheveux acajou ? Le même balayage ou la même frange ? Le même maquillage peut-être ? Il est aussi possible que vous sentiez que, au-delà de cette étrange ressemblance, vous n’avez tout simplement pas encore trouvé votre style.

Des belles choses vous en voyez dans toutes les vitrines pourtant. Ce n’est pas un problème d’inspiration. C’est plutôt un problème d’audace. Ça fait trop ceci, ça fait trop cela. Ça ne vous ira jamais… Soit. Vous passez votre chemin et retournez à vos doudounes sur jean slim, et on n’en parle plus.

Ben si !

Évidemment qu’on en parle ! Vous vous souvenez, on a dit que vous demandez de l’aide. Ici, c’est mon aide que vous trouverez. Alors voilà déjà deux conseils :

  1. Pas de noir demain. Quoique vous mettiez, ne mettez pas du noir. Ok, ça sera peut-être une couleur qui ne va avec rien, ça sera peut-être même une couleur qui ne vous va pas (on en reparlera). Mais par pitié : pas de noir.
  2. Des accessoires. Vous allez mettre des boucles d’oreille, un collier, un bracelet. Assortis dans la mesure du possible (argenté avec argenté, doré avec doré). Pas des accessoires dignes d’un mariage ou d’un réveillon : des choses discrètes, presque réservées à votre regard uniquement.

Voilà vos deux missions pour commencer pratiquement.

En quoi ça vous rapproche de votre style à vous ?

Ça change, ça amène des réflexes différents. Cela pose une forme de féminité tout en sortant de l’habituel passe-partout. Pensez “délicatesse” et éliminez Beyoncé ou Charlotte Gainsbourg : on est entre les deux tout doucement. Ni invisible ni voyant. C’est comme du repos avant la vraie bataille.

Vous voyez cette petite photo au-dessus ? Si elle s’affichait en entier vous verriez un gros pull bleu pétrole à étoiles dorées, un peu teenager alors que j’ai quarante ans bientôt. Et vous verriez aussi des cheveux retenus en chignon sauvage, avec une tresse en couronne au niveau du front. JAMAIS je ne sors comme ça. Encore moins en laissant une bretelle apparaître. Eh bien demain : je le fais. Parce que j’aime. Parce que si j’aime, c’est que c’est mon style. Parce que c’est un mélange de douceur romantique et de rock’n roll. Et parce que je n’ai de compte, finalement, à ne rendre qu’à moi.

Allez, les filles, au boulot.

 

Related Posts
mode-hiver-2018

Discussion about this post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *