Poids et santé en fin d’année : et après ?

poids santé

Poids et santé en cette période de fêtes sont deux préoccupations courantes. Tellement courantes qu’on pourrait les voir courir hors de notre maison, nous laissant seuls avec nos repas de réveillon.

Réveillons, mal de ventre et regrets

Notre poids et notre santé nous occupent l’esprit en cette saison. Facebook est en train de voir fleurir les panneaux relatifs à notre tour de taille. Je ne compte plus les citations concernant nos amis effervescents, censés soulager nos excès de la veille. Et déjà prêts pour le lendemain.

Disons-le tout de suite, je sens une tendance…

On peut déjà prendre rendez-vous chez l’hypnologue pour perdre du poids à la mi-janvier

Vous pouvez. Cela dit, vous pouvez aussi penser à quelques astuces pour prendre soin de vous en cette période dite d’excès.

 

Prenez du large

Tout d’abord, quitte à manger et boire n’importe quoi, autant s’habiller en conséquences. Prenons exemple sur cette jolie maxime britannique :

Il n’y a pas d’intempérie, il n’y a que des vêtements mal adaptés

Je pense que c’est une attitude responsable de tenir compte de la réalité plutôt que de ce “qu’on devrait” “normalement” “faire si on était raisonnable”.
Jetons notre petite voix normative à la poubelle avec les emballages de panettone. Embrassons goulûment notre envie de nous sentir bien. La soupape de fin d’année est peut-être – finalement – là pour ça.

Autrement dit, si votre poids a changé, changez votre garde-robe.
Je n’arrêterai jamais de maudire les magasins infoutus de penser aux femmes avec respect en cette période hivernale. (Vous mettez beaucoup de robes courtes sans manches ou de pull aux épaules dénudées par -3°, vous ?)

On ne peut donc pas vraiment compter sur eux pour nous inspirer. Mais Pinterest par contre est notre vrai ami. (Personnellement je recherche en anglais les termes “winter cosy outfit”)

tenue relaxtenue relax pour les fêtes

Vous connaissez mon point de vue concernant le noir systématique.  Il y a donc d’autres astuces à utiliser pour se sentir bien dans sa peau. Et votre poids peut s’oublier dans de magnifiques couleurs.

tenues hiver

Ajoutez quand même des chaussettes : dans la vraie vie, les chevilles AUSSI sentent le froid.

tenue hiver couleur

Veillez à ce que le pantalon ne soit pas serrant à la taille. Ou prenez un taille haute pour qu’il ne scie pas votre ventre.

tenue hiver

Oui, je sais : c’est quasi immettable. Mais entre ça et le concours de pull moche : je préfère ça 😉 Portez des bottes hautes en cuir brun avec cette jupe, par exemple.

Astuces responsables pour contrer les inquiétudes relatives à votre poids

Vous aurez compris que prendre du large, c’est peut-être aussi prendre le large : du recul.

Voici donc quelques astuces pour une attitude responsable 😉

  • Tenez compte de la réalité : portez des vêtements qui ne vous font pas mal
  • Astuce beauté : Portez des couleurs qui vous vont près du visage : en taille 34 comme en taille 46, si le bleu pétrole est votre couleur, tout ira bien
  • Puisque le poids fait la t(f)ête, le moment est choisi pour vous concentrer sur une vie intérieure : le temps des résolutions étant proche, vous pouvez même faire d’une pierre deux coups en vous concentrant sur ce qui vous rend heureuse et fixer vos objectifs 2018
  • Tant qu’on y est, vous pourriez tester des produits efficaces et ainsi démarrer l’année avec des choses qui fonctionnent : testez le groupe Facebook Un temps pour soi (dont j’aime beaucoup le nom 🙂 )

sante 2018

Petit plus blog : Je vous conseille d’aller faire un tour sur cet article pour faire votre check-list fringues. C’est un bon moyen de voir si vous êtes prête pour l’hiver qui commence à sévir.

Santé de fin d’année

Il est vrai que je serais bien mal placée pour parler de santé. D’abord, ce n’est pas dans mes compétences. En plus, étant rarement malade, dès que j’ai mal quelque part : cela me stresse énormément.
Je peux alors tourner en boucle sur une sensation désagréable, saouler mon chéri en lui faisant l’update tous les quarts d’heure…

sante poids

Il y a 8 vies environ, une connaissance m’a lancé une phrase qui m’est restée depuis.

Il n’est pas normal d’avoir mal.

Ce n’était pas de la morale. C’était juste une manière de me rappeler que a priori : le corps va bien. Si il fait souffrir, c’est qu’il faut faire quelque chose.

Si vous êtes comme moi, vous pensez peut-être que votre corps n’est qu’un véhicule qui vous sert pour aller d’une réunion à une autre. Enfin, ça c’était avant. Maintenant je me souviens régulièrement que ce n’est pas le cas. Et que le corps est une partie de soi qui est utile, agréable, sympa, et importante. Les fois où je l’oublie, je regarde du côté de chez Amandine et son monde plus beau.

Vous avez mal ici ou là ?

D’abord, bien sûr, consultez si nécessaire. Je le précise parce que parfois, les évidences sont bonnes à rappeler. (Mon chéri me le rappelle, par exemple) (* : petit partage anatomique en fin d’article quand même)
Mais si vous savez que vos douleurs viennent de vos excès de ces derniers jours, je vous propose ceci : planifiez votre plan Plaisir.

Je vous ai déjà parlé de ce concept de convertisseur glamour que j’avais découvert dans Cosmo il y a 20 ans ? La proposition était par exemple de ne pas manger un chocolat à 1€ pendant 90 jours et de convertir ce montant en l’achat d’un bon siège de bureau par exemple.
Ici, je vous propose quelque chose dans la même veine. Voyez plutôt :

  1. fixez une date de début (moi j’ai commencé avant-hier)
  2. fixer une période (j’ai choisi 20 jours)
  3. définissez votre récompense (j’ai décidé de profiter d’un bonus au boulot pour me faire un méga cadeau)
  4. si vous fonctionnez à la récompense immédiate : faites-vous un virement quotidien – même une petite somme)
  5. Définissez les contraintes (si nécessaire) (moi, j’ai décidé que si je passe un jour : je vide le compte cadeau et il revient à zéro)

Pratiquement, ce que j’ai décidé de faire pendant 20 jours :

moment de gymnastique douce de 20 minutes par jour  + manger mieux

J’avais en effet laissé filer mon alimentation cétogène ces derniers temps. Il est temps de me défaire de mon addiction au sucre. Et au pain 😉

forme en 2018

Vous l’aurez compris, nos  préoccupations de poids et de santé sont à considérer avec attention. Toutefois, en fin d’année, il me semble que nous luttons souvent contre des préjugés.

On pense qu’on devrait entrer dans la petite robe noire, ou que culpabiliser de notre attitude rétablit un équilibre. Personnellement je pense que 10 jours de relâchement physique sur 365 : c’est pas honteux.

Et puis ça donne l’occasion de penser autrement, ou à autre chose.

Alors profitez de vos amours, de vos petits plaisirs immédiats, et du temps – cette richesse – ralenti de fin d’année. Ce temps est un cadeau dodu à savourer pour un meilleur départ en 2018.

Information Hypnose

Je reprendrai les consultations en mars, à un rythme allégé. D’ici là, je vous recommande de faire appel à Sébastien Dumont / De la tête ô pieds. Mon confrère et moi avons été certifiés en hypnose au même endroit. Il est de plus thérapeute.

Je suis toutefois en train de penser à une formule clé en main pour faciliter le travail sur le poids. Si vous souhaitez être tenu informé, n’hésitez pas à me contacter par mail ou en MP sur Facebook.

Petite astuce DIY

En cherchant de belles choses pour illustrer cet article, j’ai découvert ceci qui me met en joie :

resolution 2018

Durant toute l’année, écrivez les bonnes choses qui vous arrivent sur un papier. Mettez ce papier dans un bocal. A la fin de l’année, relisez ce que vous avez écrit.

Alors bien sûr, là ça devient trop court pour constituer un un bocal rempli avant le 31 décembre… 😉 Mais durant mon challenge de 20 jours et tandis que mes formes sont arrondies, je vais déjà penser à tout ce qui était bon en 2017, et comment faire de 2018 un bocal d’enfer.

Et vous ?

* : petit partage anatomique pour toi, si tu as mal au ventre

Je te tutoie parce que là, on est dans des choses plus intimes, tu comprends ?

J’ai eu mal au ventre ces derniers temps et comme j’étais stressée (voir plus haut), mon chéri m’a emmenée chez le médecin (voir plus haut).

Le médecin (le deuxième que j’ai consulté en une semaine) n’a rien compris à mes symptômes et n’avait aucune piste. Aucune ? Si. Une en fait. En fin de consultation,  il m’a parlé du psoas.

Le psoas c’est un peu comme le clignotant sur la voiture : tout le monde en a, mais on n’en tient pas toujours compte.

Regarde ça :

psoas

Non, ce n’est pas une photo extraite d’une pub pour du jus d’orange.
(Tu sais, celles où une dame s’étend très naturellement au saut du lit en prenant des pauses de magazine de mode).
C’est un exemple de pause pour s’étirer le psoas.

Alors bien sûr, je cumule puisque je ne suis ni médecin ni osthéo.
Mais avant-hier, j’ai fait des étirements de psoas. Eh bien mon psoas avait bien besoin de ces étirements. Après avoir passé une horrible journée hier durant laquelle je pense que tout se remettait à une juste place, tout va mieux.

Donc si ça peut t’être utile, je voulais te dire de penser à ton psoas si tu as anormalement mal au ventre. On ne sait jamais.

Après l’avoir étiré, tu peux reprendre la pause avec un jus d’orange si tu as envie hein.

pause étirement

Related Posts
mode-hiver-2018

Discussion about this post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *